Articles de presse

Article paru dans le Journal de Saône et Loire du 22 Février 2014

Jsl 2014 02 22

La saison de force athlétique a repris Dimanche 16 Février à Saint-Vit (Doubs). Deux athlètes de l’ACPE (Association de Culture Physique des Eduens), Rémi Cortot et Patrice Baumel, se sont qualifiés pour la suite de la saison.

Rémi Cortot, catégorie Master 80kg, s’est qualifié pour les France, Europe et Monde, en réalisant 160kg au squat, 110kg au banc, et 180kg au soulevé de terre pour un total de 450 kg.

Quant à Patrice Baumel, catégorie Sénior 90kg, il s’est qualifié pour les France et Europe avec les performances suivantes, 200kg au squat, 130kg au banc, et 235kg au soulevé de terre.

Les France se dérouleront à Évreux le 22 Mars, les Europe à Belfast en Irlande en Mai, et les championnats du monde en Octobre en Moldavie.

La saison débute bien pour l’ACPE.

Article paru dans Le J.S.L. du 21 Mars 2013 : Challenge Joël PODESTA

challenge-joel-podesta-2013-1.jpg

Photo J.-F. R. (CLP) : Le bureau, les compétiteurs et les sympathisants ont apprécié ces instants d’amitié.

L’Association de culture physique des Eduens, présidée par Rémi Cortot, a vu son nombre d’adhérents passer de 70 à 110 licenciés.

 Samedi après-midi, le bureau de l’Association Culture Physique des Eduens (ACPE) a souhaité faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire lier son assemblée générale à l’organisation de la 17 e édition du Challenge Joël PODESTA.

C’est autour du verre de l’amitié qui s’est clôturée cet après-midi du souvenir, au cours duquel tous les présents ont eu une pensée pour Joël Podesta.

Président Rémi Cortot, secrétaire Franck Bouteiller, secrétaire adjoint Rose El-Kebaïli, trésorière Elizabeth Cortot.

 

L’assemblée générale

En début de réunion, le président Rémi Cortot a effectué le bilan des mondiaux qui se sont déroulés à Autun le 4 mai : «Nous avons eu d’excellents retours de la Fédération, des compétiteurs et des Autunois. Le club s’est créé une certaine notoriété bien au-delà des frontières régionales». Le bilan financier de la manifestation a permis l’achat de matériel.

Cette année, le club autunois n’organisera pas de manifestation sportive, si ce n’est un barbecue en interne durant l’été. Le club envisage l’achat de nouveau matériel.

Le challenge

Organisé avant cette assemblée générale, le challenge Joël-Podesta a réuni neuf membres du club sur deux compétitions. Le soulevé couché, avec classement à l’indice, a vu Laurent Fernandez l’emporter devant Jean-Claude Mouftier, François Desbrosses terminant 3 e. Dans la seconde compétition, toujours au soulevé couché, chacun devait, à répétitions, soulever un poids égal à la moitié de son poids de corps. C’est Rémi Cortot qui s’est classé 1 er, devant Goeffrey Fougère et Laurent Fernandez.

Article paru dans Le Journal de Saône et Loire du 9 Mai 2012 :

Le bureau de l’association autour de son président, Rémi Cortot.

Créée le 7 septembre 2010, l’Association de culture physique des Eduens a tenu sa première assemblée générale, vendredi soir, à la salle polyvalente de Saint-Pantaléon.

L’état d’esprit de l’association se veut convivial. Chacun y trouve sa place, que ce soit pour se détendre ou pour participer à des compétitions. L’excellente ambiance qui règne au sein de l’association se traduit par un nombre de licenciés plus important que prévu. « Nous avions pour objectif de posséder 50 membres », souligne le président, Rémi Cortot. Le club compte en fait 83 licenciés, dont 65 à l’année et 18 à la séance.

Après les finales France organisées dernièrement, le club se prépare pour les mondiaux, qui auront lieu à la salle polyvalente de Saint-Pantaléon. Pour cela, et devant les charges administratives dans l’organisation de l’épreuve, le bureau s’est enrichi de Franck Bouteillier et Rose El Kebaïli.

Propriétaire du matériel

L’ACPE vient d’acquérir, par contrat, le matériel de l’ex Body gym dont Rémi Cortot était le propriétaire. Et devant l’excellent bilan financier, l’association compte s’enrichir d’un tapis de marche et de course, et d’un vélo à plat. Rémi Cortot a exprimé sa satisfaction de disposer de locaux adaptés, avec l’espoir de voir un mur de séparation avec la salle de sports. Après les mondiaux, les dirigeants souhaitent souffler un peu. Rien n’est réellement prévu si ce n’est le challenge Podesta. Un repas, un thé dansant et une tombola ont été également évoqués.

Président, Rémi Cortot ; vice-président, Patrice Baumel ; secrétaire, Franck Bouteillier ; secrétaire adjoint, Rose El Kebaïli et Sébastien Cattet ; trésorière, Alexandra Ollivier ; trésorière adjointe, Élizabeth Cortot.

Article paru dans Le Journal de Saône et Loire du 14 Avril 2012 :

CULTURE PHYSIQUE : Une première réussie

Photo : Président-compétiteur, Rémi Cortot est satisfait de ce week-end. La jeune association de culture physique des Éduens, présidée par Rémi Cortot, a parfaitement bien géré les finales nationales. De bon augure avant les finales mondiales qui auront lieu les 22,23 et 24 juin.

Samedi 31 mars et dimanche 1er avril, la salle polyvalente de Saint-Pantaléon a accueilli les finales nationales force athlétique. Cette première manifestation a permis aux bénévoles de se jauger, en vue des épreuves mondiales du mois de juin qui devraient attirer plus de 300 participants venus de toute la planète.

Un légitime succès

Par la qualité du spectacle et la présence d’un nombreux public, près de 700 personnes durant le week-end selon Rémi Cortot, cette première a été une réussite.

 

«L’organisation de l’épreuve a mobilisé 19 bénévoles qui ont installé la salle le vendredi pour effectuer le rangement du matériel, la compétition terminée», souligne le président, avant de poursuivre : «C’est bien pour une première fois. C’était une mise en bouche avec les épreuves mondiales». Par ailleurs, Rémi Cortot a reçu des mails de clubs présents qui le remerciaient de la réception.

Succès également au niveau des performances : «Des records du monde ont été améliorés et tout le monde a été récompensé».

À noter que l’épreuve a reçu la visite du maire, Rémy Rebeyrotte, de l’adjoint aux sports, Pascal Pomarel, et de Ghislaine Colombo, représentant le président du conseil général, Arnaud Montebourg.

JSL du 03 Avril 2012 : Les finales nationales sont terminées. 200 athlètes soulèvent du lourd

Les finales nationales viennent de s’achever, place maintenant aux finales mondiales en juin prochain, toujours organisée par ACPE.

La salle polyvalente de Saint-Pantaléon a accueilli les finales nationales de force athlétique durant deux jours. Barres et poids sur les épaules en squat ou à bout de bras en développé-couché et en soulevé de terre, les meilleurs de chacune des catégories ont été récompensés. Au cœur de l’organisation, le club local Association de culture physique des Éduens (ACPE) s’est ainsi rôdé pour une plus grande manifestation en juin prochain : les finales mondiales de la Fédération WDFPF qui réuniront les meilleurs mondiaux.

JSL du 31 Mars 2012 : AUTUN Les costauds soulèvent la fonte

Photo : L'Autunois Patrice Baumel en plein effort pour soulever une barre à 230 kg au soulevé de terre.

La Fédération sportive de force athlétique tient ses finales nationales à Autun tout le week-end.

Ce samedi et ce dimanche, se tiennent à Autun les finales nationales de force athlétique. Les meilleurs spécialistes des trois mouvements (squat, développé-couché et soulevé de terre) sont au nombre de 150 parmi les meilleurs français.

Quelques régionaux tenteront de décrocher leur qualification pour les finales européennes et mondiales. Ce samedi, en finale du combiné trois mouvements, l'Autunois Rémi Cortot a établi une performance de niveau mondial dans sa catégorie (V4 -82,5 kg), tandis que Patrice Baumel (APCE Autun) s'est classé 3ème en Seniors -90 kg.

A noter que l'évènement est couvert par France 3 Bourgogne.

Finales des mouvements séparés ce dimanche de 9h à 17h.

Interview parue dans Le Journal de Saône et Loire du 13 Mars 2012 :

- ÉVÉNEMENT-

Finales nationales FSFA de force athlétique les 31 mars et 1 er avril 2012.

" Du muscle et des barres "

Photo Michel Garcia / Interview par Eric Dujardin :

Pour être qualifié au championnat d’Europe, il faut soulever 557,5 kg cumulés sur trois mouvements différents.

Dans trois semaines, la salle polyvalente de Saint-Pantaléon accueillera une compétition de niveau national de force athlétique.

Cent cinquante athlètes parmi les plus puissants de France pour soulever des barres et des disques de fonte disputeront les finales nationales FSFA (Fédération sportive de force athlétique) de force athlétique à la fin du mois, dans la salle polyvalente de Saint-Pantaléon. L’organisateur de l’événement est le club local Association de culture physique des Eduens (ACPE). Décryptage avec son président Rémi Cortot, par ailleurs champion du monde dans sa catégorie.

Quelle est la différence entre la force athlétique et l’haltérophilie ?

La force athlétique est une divergence de l’haltérophilie.
Elle existe depuis le début des années 70. Ses mouvements demandent moins d’amplitude et moins de technique que l’haltérophilie. La force athlétique sollicite les athlètes sur trois mouvements :

> flexion de jambe avec une barre chargée sur les épaules, connu sous le nom de squat,

> le développé-couché, où couché sur un banc, l’athlète pousse une barre chargée,

> et le soulevé de terre jusqu’au bassin.

En haltérophilie, il y a deux mouvements (épaule et jeté, l’arrachée).

Vous dites finales nationales et pas championnat de France, pourquoi ?

On voit en France des choses que l’on ne voit pas dans d’autres pays. Il n’y a qu’une seule fédération française reconnue par le ministère des Sports et qui a donc le droit d’utiliser le terme de championnat de France. La Fédération sportive de force athlétique (FSFA) ne l’est pas et on nous oblige alors à utiliser le terme finales nationales.

Quelles sont les spécificités de la FSFA ?

Même si elle n’est pas reconnue, c’est une fédération qui applique des contrôles antidopage sérieux pas seulement lors des compétitions.
À la FSFA, s’il y a des suspicions envers des athlètes, il y a alors des contrôles inopinés dans les salles d’entraînement en club.

Quelles sont les performances attendues les 31 mars et 1 er avril ?

Des athlètes vont tenter de se qualifier pour les finales européennes qui se dérouleront en mai en Italie, et pour les finales mondiales qui se tiendront pour la première fois en France, chez nous à Autun en juin.
Des barèmes fixent les minima à réaliser. Par exemple, chez les seniors dans la catégorie 82,5-90 kg, il faut soulever 557,5 kg au cumul des trois mouvements pour se qualifier au championnat d’Europe.

Des Autunois participeront ?

Nous sommes quatre à s’être qualifiés pour ces finales nationales : Patrice Baumel, Anthony Barbier, Sébastien Beme et moi-même.
Anthony a déjà franchi le barème Europe lors des demi-finales et moi je suis déjà qualifié pour les championnats du monde.

Article paru dans Le Journal de Saône et Loire du 11 Mars 2012 :

Photo :

Les organisateurs des Finales nationales de force athlétique, adeptes des barres et disques de fonte.

Autun accueille les 31 mars et le 1 er avril, les finales nationales de Force athlétique avant de recevoir en juin le championnat du monde de la même discipline. Un double événement que l’on doit au club local, l’association de culture physique des Eduens (ACPE), à la Fédération française de force athlétique et à leur fédération internationale la WDFPF. L’ACPE dispose d’un dirigeant à la Fédération, Rémi Cortot, lui-même recordman du monde du soulevé de terre (à 210,5 kg), l’une des trois épreuves de force athlétique avec le squat et le développé-couché (bench-press).

150 athlètes, les meilleurs Français, se sont qualifiés pour ces finales nationales dans lesquelles les barèmes européens et mondiaux seront en vigueur pour se qualifier pour le championnat d’Europe en mai puis le Championnat du monde, qui sera pour la première fois en France, à Autun donc. En 2011, il avait eu lieu à Boston aux États-Unis.

JSL du 03 Novembre 2011 : Culture Physique des Eduens Autun : 2 importantes manifestations en 2012

Photo :

Le bureau de l’association autunoise est actuellement au travail pour peaufiner l’organisation de ces deux manifestations.

Un championnat national le 31 mars et le 1 er avril 2012 et un championnat mondial les 22-23 et 24 juin 2012, les membres de l’ACPE préparent ces deux épreuves qui auront lieu à Autun.

Les performances sportives dans cette difficile discipline qu’est la force athlétique et l’aura de Rémy Cortot auprès des instances nationales et internationales, ne sont certainement pas étrangers à la venue de ces deux grandes épreuves dans la cité Eduenne. C’est dans la salle polyvalente de Saint-Pantaléon qu’elles seront accueillies.

Le championnat national aura lieu sur deux jours, le 31 mars et 1er avril. L’épreuve devrait accueillir 200 participants. Le samedi verra se dérouler trois mouvements, le squat, le développé couché et le soulevé de terre. Le total des trois, par catégories d’âges et de poids, en masculin et féminin, déterminera le champion national. Le dimanche 1 er avril, le classement s’effectuera sur chaque mouvement effectué la veille.

Le championnat mondial se déroulera les 22-23 et 24 juin 2012, sous l’égide de la fédération mondiale, l’épreuve accueillera 300 participants environ. 32 pays sont affiliés à la Fédération. Le vendredi sera consacré au squat, le samedi au développé couché et le dimanche au soulevé de terre.

L’organisation.

Elle sera à la charge du club autunois en partenariat avec la Fédération française. Le matériel sera prêté par les clubs français. La Fédération internationale gérera la partie sportive. L’intendance sera du domaine du club autunois.

L’ACPE a déjà bien avancé sur l’organisation de ces deux épreuves. Prochainement, le club va se mettre à la recherche de sponsors.

JSL du 24 Août 2011 : La force athlétique est en lui

Photo CD :

Treize fois champion de France, trois fois champion du monde et une fois d’Europe en force athlétique, Rémi Cortot affiche un redoutable palmarès malgré son handicap visuel.

Prochaine étape le 18 septembre en Estonie pour les championnats d’Europe.

Objectif : battre le record du monde de 210 kg (soulevé de terre) en catégorie 55/60 ans.

Nom : Cortot, prénom : Rémi. 1,65 m pour 82 kg. Age : 57 ans. Signes particuliers : treize fois champion de France, une fois champion d’Europe, trois fois champion du monde, sans compter deux fois champion du monde par équipe en force athlétique… Sans commentaires. Un palmarès pour le moins éloquent pour ce sportif de haut niveau.

En revanche, s’il règne aujourd’hui sur le podium, c’est un peu par hasard que Rémi est arrivé à la force athlétique. Au départ pour lui, c’était le cyclisme, en compétition. « Lors des entraînements hivernaux, on pratiquait la course à pied et la musculation. J’ai accroché et je me suis inscrit dans une salle » raconte le Creusotin d’origine.

Une rencontre fortuite : À 26 ans, il révèle un indécent potentiel. À l’occasion d’un concours de développé-couché, sa rencontre avec René Même, grand préparateur physique, le propulse à Lyon. Rémi s’entraîne d’arrache-pied, passe son brevet d’éducateur sportif avant d’ouvrir, en 1986, sa propre salle de musculation à Autun.

Après deux ans d’haltérophilie, huit ans de body-building, le sportif opte pour la version puissance : la force athlétique. Mais c’était sans compter sur une maladie dégénérative du nerf optique, un glaucome. Aujourd’hui, le multi médaillé se déplace au moyen d’une canne blanche. « Je ne vois plus que les ombres et la clarté » résume-t-il.

Résultat ? En 2009, il ferme sa salle mais ne se résout pas pour autant à mettre un terme à son sport de prédilection. Bien au contraire. Il vient de créer l’association ACPE pour promouvoir la culture physique à Autun. « La force athlétique est une bonne école de la vie notamment pour la mise en confiance individuelle » observe Rémi Cortot. « Aujourd’hui, même avec mon handicap visuel, je continue à me frotter le nez avec des valides. Si je n’avais pas eu la muscu, ma vie aurait été plus compliquée ». Voilà ce pourquoi il se bat. Voilà ce pourquoi il ne baissera jamais les bras.

Rémi Cortot sera honoré en mairie d’Autun pour ses titres de champion de France (Deville-les-Rouen) et de champion du monde à Meskegon (États-Unis) en 2011.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site